Patient présentant une maladie respiratoire

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le
Mis à jour le

Les progrès accomplis dans le domaine de l’immunologie permettent d’identifier des altérations subtiles de l’immunité associées à certaines maladies chroniques couramment présentes en patientèle de médecine générale, telles que l’insuffisance rénale, les hépatopathies, les maladies respiratoires chroniques, les cardiopathies et le diabète. Les infections sont plus fréquentes et souvent plus sévères chez les patients qui en sont atteints. Dès lors, il est important d’essayer, dans cette population, de prévenir les infections ou au moins d’en amoindrir la sévérité.

La vaccination fait partie des mesures prophylactiques disponibles et s’avère essentielle chez ces patients. Il est donc capital que le professionnel de santé connaisse les recommandations de vaccination dans ces populations à risque. La vaccination de l’entourage constitue également une mesure essentielle de protection de ces patients.

Un exemple : infections invasives à pneumocoque et maladies chroniques
Le taux d’incidence est plus élevé chez les adultes présentant une maladie chronique par rapport à une population en bonne santé. Ce taux varie en fonction des pathologies présentées : l’incidence des infections invasives à pneumocoque est de 46,2 cas pour 100000 chez les diabétiques, 62,9 cas pour 100000 chez les insuffisants respiratoires chroniques et 93,7 cas pour 100000 chez les patients présentant une pathologie cardiaque chronique (voir figure ci-dessous).

Télécharger et imprimer la figure

Vaccination d’un patient présentant une insuffisance respiratoire chronique

Chez les personnes porteuses d’une maladie respiratoire (bronchite chronique, emphysème, asthme, silicose, dilatation des bronches, fibrose interstitielle, etc.), l’apparition d’une infection risque presque toujours d’aggraver la maladie. C’est le cas des pneumonies, dont la gravité sur ces terrains nécessite plus fréquemment une prise en charge en réanimation. De ce fait, il est recommandé que les personnes concernées reçoivent, en plus des vaccinations habituelles de la population adulte (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, etc.), une vaccination contre les infections à pneumocoque et une vaccination annuelle contre la grippe.

Vaccination de l’entourage

La vaccination de l’entourage des sujets présentant une maladie chronique – personnel soignant, personnes vivant sous le même toit ou en contact étroit – est primordiale afin d’éviter la transmission des infections à ces patients chez lesquels la vaccination n’est pas aussi efficace que chez les personnes en bonne santé. Le calendrier vaccinal de base est recommandé, ainsi que la vaccination antigrippale annuelle.

Bibliographie

  • Bekkat-Berkani R., Wilkinson T., Buchy P., Dos Santos G., Stefanidis D., Devaster J.M., et al. Seasonal influenza vaccination in patients with COPD: a systematic literature review. BMC Pulmonary Medicine, 2017 ; 17 (1) : 79.
  • Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Infections à pneumocoques : recommandations vaccinales pour les adultes. Avis du HCSP. Mis à jour le 27/11/2017. En ligne : https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=614
  • Kyaw M.H., Rose C.E. Jr, Fry A.M., Singleton J.A., Moore Z, Zell E.R., et al. The influence of chronic illnesses on the incidence of invasive pneumococcal disease in adults. The Journal of Infectious Diseases, 2005; 192(3): p. 377-386.
  • Mirsaeidi M., Ebrahimi G., Allen M.B., Aliberti S. Pneumococcal vaccine and patients with pulmonary diseases. American Journal of Medicine, 2014 ; 127(9) : 886.e1-8.