Pourquoi vacciner les nourrissons contre l’hépatite B ?

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Accueil FAQ

Le risque de passage à une maladie chronique est de 90% chez le nouveau-né infecté et de 30% chez l’enfant de moins de 5 ans. Plus la maladie est contractée jeune, plus le risque de passage à la chronicité est élevé et donc plus le risque de voir apparaître une cirrhose ou un cancer est important.

De plus, l’enfant n’ayant pas de signe d’infection, le risque de transmission au sein du foyer ou des personnes proches est important.

L’immunité dure plusieurs décennies, y compris quand l’enfant est vacciné très jeune. Cette vaccination protège très efficacement et est parfaitement sûre chez les nourrissons. Il s’agit d’une protection à long terme qui protègera les enfants vaccinés dans l’enfance lorsqu’ils seront exposés au risque d’acquisition de l’hépatite B à l’adolescence ou à l’âge adulte (rapports sexuels, voyages, etc.)

Question précédente Question suivante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus