Personnes accueillies en collectivité

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

Les personnes vivant en collectivité (ex : crèches, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), établissements pour personnes avec un handicap, etc.) sont plus exposées aux infections que les autres, du fait de la fréquence des contacts entre les personnes accueillies, mais aussi du fait de leurs spécificités (très jeune âge des enfants, personnes âgées, personnes avec un handicap, etc.).
Ainsi, un certain nombre de vaccinations sont spécifiquement recommandées au sein des collectivités.

Définition d’une collectivité
Une collectivité est définie comme un groupe de personnes que réunissent un intérêt commun, une organisation commune ou des sentiments communs, ou habitant un même lieu, un même pays, une même communauté.
Une collectivité d’enfants est définie par l’accueil simultané de deux enfants ou plus, venant de familles différentes: crèche, école, mais aussi assistants maternels.
Une collectivité d’adultes est définie comme un groupe de personnes résidant dans un même établissement ou accueillies dans un même service (exemples : personnes âgées ou personnes avec un handicap). La notion d’hébergement n’est pas nécessaire à la définition de collectivité.
On peut considérer que les professionnels travaillant dans ces structures appartiennent à cette collectivité.

Vaccination selon la nature des collectivités

Collectivités d’enfants

Le très jeune âge des enfants accueillis en collectivité les rend vulnérables à des infections contre lesquelles ils ne sont pas encore immunisés.

Ainsi, la vaccination obligatoire contre 11 maladies concerne toutes les collectivités d’enfants.

Dans ces collectivités, sont obligatoires les vaccinations suivantes :

  • diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, Haemophilus influenzae de type b, hépatite B (vaccins hexavalents) aux âges de 2, 4 et 11 mois ;
  • pneumocoque aux âges de 2, 4 et 11 mois ;
  • méningocoque de sérogroupe C aux âges de 5 et 12 mois ;
  • rougeole, oreillons et rubéole aux âges de 12 et 16-18 mois.

Ces 11 vaccinations sont exigibles pour l’entrée et le maintien dans les collectivités pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018. Selon le décret n°2018-45 du 25 janvier 2018 relatif à la vaccination obligatoire, si une ou plusieurs vaccinations obligatoires font défaut, le mineur est provisoirement admis dans la collectivité d’enfants. Son maintien en collectivité sera subordonné à la réalisation des vaccinations manquantes dans un délai de trois mois après l’admission provisoire.
Pour les enfants nés avant 2018, toutes ces vaccinations sont recommandées en collectivité mais ne sont exigibles que les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Collectivités de personnes âgées

Les personnes âgées constituent une population pour laquelle la grippe représente un vrai risque et, de ce fait, leur vaccination mais aussi celle des personnels qui en ont la charge est fondamentale. Ainsi, la vaccination annuelle contre la grippe saisonnière est recommandée chez les résidents et les professionnels exerçant dans ces structures.

Collectivités de personnes en situation de handicap

L’impossibilité d’exercer des mesures de contrôle efficaces au sein des collectivités qui hébergent des personnes en situation de handicap rend nécessaire leur protection contre un certain nombre d’infections. De ce fait, la vaccination contre l’hépatite A est recommandée chez les résidents et la vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez les enfants et adolescents non vaccinés antérieurement.

Établissements pénitentiaires

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez les personnes détenues non immunisées.

Vaccination des professionnels exerçant en collectivité

Quelle que soit la nature de la collectivité, la vaccination contre l’hépatite B est obligatoire si l’exercice professionnel comporte un risque d’exposition au virus (Arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d'immunisation des personnes mentionnées à l'article L. 3111-4 du code de la santé publique).

Professionnels travaillant dans des collectivités d’enfants

Les vaccinations suivantes sont obligatoires :

Les vaccinations suivantes sont recommandées :

  • vaccination contre la rougeole ;
  • vaccination contre la coqueluche ;
  • vaccination contre la varicelle pour les professionnels non immunisés ;
  • vaccination contre l’hépatite A pour les personnels travaillant dans les collectivités de jeunes enfants n’ayant pas atteint l’âge de la propreté (crèches, assistants maternels, etc.).

Professionnels travaillant dans des collectivités de personnes âgées

Les vaccinations suivantes sont obligatoires :

  • vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ;
  • vaccination contre la tuberculose.

Les vaccinations suivantes sont recommandées :

  • vaccination annuelle contre la grippe saisonnière ;
  • vaccination contre la coqueluche.

Professionnels travaillant dans des collectivités accueillant des personnes en situation de handicap

Les vaccinations suivantes sont obligatoires :

  • vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite pour les professionnels travaillant en structure collective accueillant des enfants d’âge préscolaire ;
  • vaccination contre la tuberculose.

Les vaccinations suivantes sont recommandées :

  • vaccination annuelle contre la grippe saisonnière ;
  • vaccination contre l’hépatite A ;
  • vaccination contre la rougeole et la coqueluche pour les personnes non immunisées si la structure accueille de jeunes enfants notamment des enfants de moins de 3 ans.

Professionnels travaillant dans des établissements pénitentiaires

La vaccination contre la tuberculose est obligatoire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus